Dernières visites
 
  
     

Dernières visites






, Japon le 12/05/2017

Vendredi 12 mai

Aujourd'hui, dernières balades sous le soleil. Après quelques changements bus/train, nous arrivons au sanctuaire Fushimi-Inari, très impressionnant à la fois par la foule qui s'y presse et par le style de ce lieu. Tout d'abord, nous croisons beaucoup de renards sculptés car, dans la religion shintô, le renard est le protecteur des récoltes. Ensuite, et tout au long de notre visite, nous allons circuler sous des milliers de torii orange (portiques à l'entrée des temples). En fait, il y en a plus de 30 000 répartis sur toute la colline que nous allons parcourir. Ils sont offerts par des personnes ou des entreprises pour obtenir le succès de leurs affaires. Plus nous nous éloignons de l'entrée et moins nous croisons de personnes. Il faut dire que la côte est raide et qu'il fait très chaud et humide. 

 

 

 

 

Sortant de ce temple, nous renouons avec la foule au temple Kyomizu-dera, lui aussi très couru. Sa particularité est que sa pagode a été construite sur 139 piliers de bois (que nous verrons difficilement car des échafaudages de bambou sont en place pour des travaux dans la charpente). Néanmoins, nous pouvons circuler aisément sur les chemins aux abords du temple et découvrir de belles vues sur Kyoto. 

 

 

Sortant de cette dernière visite de notre périple, nous allons déjeuner dans un petit restaurant qui ne paie pas de mine mais où nous déjeunons très bien. De plus, la facture est encaissée sur une caisse datant de 1918 et toujours en activité avec sa sonnette, ses tiroirs qui s'ouvrent automatiquement et son ticket qui s'imprime... 

Nous terminons notre journée par une balade dans le quartier de Gion où vivent toujours de nombreuses geishas puis le marché Nishiki qui se tient quotidiennement près de notre hotel et où nous pouvons circuler au milieu de nombreux étals de poisson sec, sous vide, grillé et d'épiceries présentant leurs légumes dans une sorte de sable arrosé de saké (?). Très étrange et nous n'avons pas osé goûter...

 

 

 

Et nous voilà arrivés à la fin de ce périple qui nous aura permis de découvrir une partie de la culture et de l'esprit du japon où nous avons croisé la tradition et la modernité, le tout au contact de gens qui, partout, se sont mis en quatre pour répondre à nos interrogations et nous conseiller, le tout avec toujours le sourire et l'envie d'aller vers l'étranger.

 

 

 


 

Commentaires



Autres récits de voyage